Magali dans les nouvelles encore!

30 04 2009

magali-babin-unicorde
Magali Babin explore la musique des films
d’horreur avec Natura Sonoris

Peu importe que le soleil réclame peu à peu sa place, c’est dans le
glauque et l’horreur que Magali Babin est allée puiser son inspiration
pour Natura Sonoris. Grâce à une Carte Blanche donnée à l’artiste par le
groupe SuperMusique, Magali Babin et ses comparses, Myléna Bergeron,
Karl Lemieux et L’Œil de verre (Carl Fortin et Jean-Benoit Pouliot),
présentent leur œuvre multimédia au Laboratoire des Nouveaux Médias
d’Oboro. « Je suis allé voir un film d’horreur vraiment mauvais, explique
Magali Babin. À un moment, j’ai fermé les yeux pour me concentrer
uniquement sur les sons. C’est là que l’idée de faire ce projet m’est
venue. » Le Lien MULTIMÉDIA a rencontré Magali Babin dans son atelier
de la rue Berri.
Tirant leur inspiration des pièces écrites par le compositeur polonais Krzysztof Penderecki (The Shinning, The Exorcist), Magali Babin et Myléna Bergeron ont composé les pièces de Natura Sonoris. « J’ai écouté la musique de The Shinning et ça m’a marquée à quel point ça s’écoute comme beaucoup de compositions contemporaines. Comme Krzysztof Penderecki utilisait les glissandos (effectuer une note d’aiguë à grave, ou le contraire, en l’étirant le plus possible), ç’a été un prétexte pour moi d’utiliser des instruments à cordes pour la toute première fois ! »
C’est avec une miniharpe, une mandoline et un instrument inventé par son voisin, l’unicorde, que Magali Babin livrera sa performance. « Je n’utilise pas les instruments comme on l’entend normalement, dit-elle. C’est leur sonorité que j’exploite. Je vais aussi me servir de prises de son et de mon ordinateur, mais c’était important pour moi que cette présentation ait quelque chose de physique. Comme c’est un espace intime, je tenais à ce qu’il y ait la résonance de vrais instruments dans la pièce. »
C’est sur l’ambiance et les impressions offertes par la musique que le duo de musiciennes s’est concentré. « À un moment, notre musique était trop belle, se rappelle Magali Babin. Je voulais vraiment que l’on ressente un côté série B à ce qu’on fait. » Ce n’est pas la première fois que les deux comparses travaillent et, chaque fois, leur musique a toujours quelque chose de cinématographique.
Étant bruiteuse de profession, Magali Babin a aussi insisté pour que des bruits s’intègrent à la musique. « Dans les films d’horreur, il y a tous ces sons qui annoncent des actions, explique Magali Babin. C’est ce que je voulais recréer :
l’expérience que j’avais moi-même vécue lorsque j’ai vu ce mauvais film, mais cette fois avec de beaux bruits et du bon visuel. »
C’est d’ailleurs elle qui a provoqué la rencontre entre le duo L’Œil de verre et Karl Lemieux pour créer le visuel qui accompagne la musique de Natura Sonoris.
« J’ai toujours pensé que leur démarche respective se rejoignait, dit-elle. Ils ont beaucoup de créativité avec leur médium et partagent cette culture de l’analogique. C’est probablement ce qui nous rapproche le plus, ce fait que l’on soit proche des objets dans nos pratiques. »
Les artistes visuels se sont inspirés directement de la musique que leur
proposaient Magali Babin et Myléna Bergeron. « C’était intéressant comme démarche de donner du son à des artistes visuels pour qu’ils en tirent quelque chose, explique Magali Babin. C’est aussi la part de risque qui demeure dans notre performance puisque je leur ai donné une liberté totale. On devra improviser en partie lors de nos soirées, mais j’ai une confiance totale envers eux. »
Magali Babin aimerait bien que son œuvre voyage un peu. « C’est sûr que je vais essayer de faire tourner Natura Sonoris, dit-elle. Je pense que les festivals de cinéma pourraient être un bon endroit de diffusion. »
[Charles Prémont]

« L’unichorde » de Magali est crée par Dan Mace (aussi de Radio Jean-Talon)

Publicités




Audacity: logiciel de montage sonore

9 04 2009

audacity_logo

logiciel de traitement sonore gratuit
Apprenez faire votre propre émission de Radio!

les mardis 19-20:30   21 avril – 26 mai
2 séances de 3 semaines
aux locaux FADOQ, (1ère étage)

Centre de Loisirs communautaires Lajeunesse
7378, rue Lajeunesse
avec animateur Daniel Mace (www.danielmace.ca)

Devenir  DJ! Faire Votre Propre Mixage Audio.
Maintenant le Radio Web! A chaque histoire son atmosphère, sa narration.
Une histoire a raconter! Perfectionner son art.

(remerciements a la FADOQ pour l’utilisation de ses locaux et équipements informatiques)





Voilà notre premier affiche.

5 04 2009

radiojeantalonlogo-web2

Radio Jean Talon est un projet communautaire initié par 4 artistes en art audio et performance. Nous voulons créer de la programmation radio ayant pour thème le voisinage et notre coin de  quartier .

Des histoires sur les gens et les activités de notre quartier seront rassemblées et développées afin de produire des émissions radios pour transmission locale sur la radio FM et la radioWeb. Cette programmation sera présentée durant le Festival Radio Jean-Talon en septembre et octobre 2009.

Avez-vous une histoire à raconter? Envoyez-nous un courriel à radiojeantalon@gmail.com ou appellez au 514-271-2053.

Ce projet est possible grâce au conseil des arts du Canada et en collaboration avec le Centre Lajeunesse.
radiojeantalonmap3